Comment traiter sa pelouse au printemps ?

Les gens se demandent souvent comment traiter pelouse au printemps, et notre réponse n’est pas tant comment, mais quand. Trop tôt, vous risquez d’écraser ou de tuer la nouvelle herbe. Trop tard, vous manquerez de précieuses fenêtres de temps pour certaines applications sur la pelouse.

Découvrez comment traiter votre pelouse au printemps pour avoir une belle pelouse dont vous pourrez profiter toute l’année.

Difficulté : Moyenne
Durée d’exécution : Selon la taille de la pelouse
Nombre de personnes : 1

Votre boîte à outils :

Ce dont vous avez besoin pour traiter pelouse au printemps :

  • épandeur 
  • aérateur 
  • kit d’analyse du sol

Nos instructions pour traiter pelouse au printemps

La connaissance de ces six étapes d’entretien de la cour vous aidera à comprendre comment traiter pelouse au printemps. En fonction de l’état et de l’âge de votre pelouse, vous n’aurez peut-être pas besoin de toutes les effectuer, mais voici ce qu’il faut généralement faire pour avoir une pelouse magnifique.

1. Ratissez

Le chaume est constitué de petits morceaux d’herbe morte. S’il s’accumule trop, il peut créer une barrière empêchant la lumière du soleil, l’air et l’humidité d’atteindre votre gazon. 

Une fois que le sol est sec, ratissez votre terrain en profondeur pour enlever le chaume, les feuilles et autres débris qui se sont accumulés pendant l’hiver. Cela aidera à séparer les pousses d’herbe existantes et à encourager la nouvelle croissance. Si vous prévoyez d’aérer votre pelouse, commencez toujours par ratisser et déchaumer pour obtenir de meilleurs résultats.

2. Aérez

Si votre terrain s’est compacté dans les zones à fort trafic, la nouvelle herbe aura du mal à s’enraciner. Un aérateur retire de petits bouchons de terre de votre pelouse, ce qui ameublit le sol et permet à l’air, à l’eau et aux nutriments de pénétrer dans le sol. 

À quelle fréquence faut-il aérer la pelouse ? L’aération ne doit pas nécessairement être effectuée chaque année. En fonction de la quantité de chaume et du compactage du sol, vous devrez peut-être aérer une fois tous les 3 à 5 ans.

3. Analysez le sol

Procurez-vous un kit d’analyse du sol pour déterminer le niveau de pH de votre sol. S’il est trop acide, vous devrez peut-être étendre une couche de chaux sur votre pelouse pour neutraliser l’acidité. 

Pourquoi un sol acide est-il mauvais ? Les mauvaises herbes et la mousse prospèrent dans un sol acide, et les engrais ne fonctionnent pas aussi bien. Comme l’échelle du pH va de 0 à 14, un niveau neutre serait de 7. 

Différents types de gazon tolèrent différents niveaux de pH.

4. Fertilisez

La fertilisation de printemps doit être beaucoup plus légère que celle de l’automne. N’oubliez pas que vous travaillez avec des pousses d’herbe tendres qui viennent de naître, alors ne les surchargez pas tout de suite. Une fois que votre pelouse est verte et que l’herbe est en pleine croissance (généralement en avril ou mai), traitez-la avec un engrais bien équilibré à libération lente. 

Les trois principaux éléments nutritifs des engrais sont l’azote , le phosphore et le potassium (votre analyse du sol déterminera les éléments nutritifs dont votre gazon a besoin). L’application d’un engrais azoté à libération lente favorise la croissance, optimise la santé et réduit le risque de brûlure et de champignon du gazon.

5. Luttez contre les mauvaises herbes

Le désherbage en prélevée empêche les graines de mauvaises herbes de germer, c’est pourquoi le choix du moment est essentiel. Si vous attendez trop longtemps et que les mauvaises herbes sont déjà en train de pousser, il est trop tard. Une bonne règle de la nature est d’appliquer un produit de pré-levée juste au moment où les buissons de forsythia finissent de fleurir. 

Utilisez un épandeur pour une couverture uniforme et complète. Le produit chimique de pré-émergence est activé par l’eau et, une fois qu’il a pénétré dans le sol, il reste efficace pendant plusieurs semaines. 

6. Réensemencez

Les zones dénudées ou brunes de votre pelouse doivent être réensemencées. Après avoir testé l’état du sol et corrigé le pH (si nécessaire), et après avoir aéré pour ameublir le sol compacté, votre pelouse est maintenant prête à recevoir des semences de gazon. Un épandeur à la volée facilite le travail pour l’ensemencement de grandes surfaces, mais les petites surfaces peuvent être ensemencées à la main. Ne pas semer et laisser faire ! 

Après l’ensemencement, vous devez arroser et fertiliser régulièrement pour assurer la régularité du gazon.

Comment traiter pelouse au printemps – Foire aux Questions (FAQ) 

Puis-je utiliser un pré-émergent sur ma pelouse si je veux faire pousser du nouveau gazon ?

Non. Vous devez choisir entre le désherbage et l’ensemencement pour la saison. Pourquoi ? Si vous plantez des semences de gazon, vous ne pouvez pas appliquer un pré-émergent car, en plus de prévenir les mauvaises herbes, il empêchera toute nouvelle herbe de pousser. Vous pouvez cependant reboucher les endroits dénudés après avoir appliqué un pré-émergent, mais vous devez attendre 12 semaines pour que le traitement contre les mauvaises herbes fasse son effet.

À quelle hauteur dois-je couper mon gazon ?

Certaines personnes pensent qu’il est préférable de couper leur gazon plus court car elles n’auront pas à le tondre aussi souvent. Le problème est que couper plus d’un tiers de la hauteur de l’herbe est l’une des plus grosses erreurs que vous pouvez faire. En fait, plus vous utilisez une tondeuse robot souvent, parce que vous ne coupez pas beaucoup, plus votre pelouse est épaisse et saine.

Que se passe-t-il si je coupe mon gazon trop court ?

Lorsque vous coupez plus d’un tiers de la hauteur de l’herbe, votre pelouse risque de subir un choc physiologique qui se traduira par des taches brunes ou dénudées. Pourquoi ? Lorsque vous coupez l’herbe trop court, vous épuisez les réserves d’énergie essentielles de votre pelouse, ce qui peut l’affaiblir ou la tuer. 

S’il est trop tard et que le mal est fait, ne pensez pas que vous pouvez tout réparer avec une dose rapide d’engrais. L’application d’engrais ne fera qu’aggraver la situation, risquant de brûler le gazon déjà vulnérable.